Je ne sais ce qui a poussé mon gremlin à mimer l'auscultation...elle avait à peine 2 ans.

Sa tétine était pourvue d'une attache-tétine. Cette attache avait la forme d'un médaillon, un peu comme le pavillon d'un stéthoscope. Elle mettait sa tétine dans son col et se servait de l'attache en forme circulaire comme pavillon.

 

-"Oh! Tu as de la fièvre! On fait bisou qui guérit?"

 

Elle ne craint pas excessivement les piqûres à cet âge, j'en suis la première étonnée mais j'en suis ravie. Je ne lui ai jamais menti concernant les vaccins; cela va piquer un peu, ce n'est pas agréable mais ça ne dure pas longtemps et surtout c'est important pour que tu restes en bonne santé.

Par contre, les prises de sang sont une terreur pour elle. Elle regarde le sang couler et s'exclame "Beurk!".

 

Moi non plus, j'appréhende le sang et surtout son odeur, cette odeur acre qui prends à la gorge une fois oxydé. Fluide O combien chargé de symbole et de signification. Je reste encore traumatisé par cette odeur suite à deux évènements.

Le premier évènement, lorsque mon père, à l'agonie, a arraché sa sonde urinaire dans un moment de panique et d'hallucination...

Le second évènement, lorsqu'une canule carotidienne d'ECMO a sauté lors du changement de pansement en un geyser, maculant la chambre de réanimation du sol au plafond, ainsi que les soignants...

 

Au fond, j'ai bien choisi mon métier...Pourquoi? Je n'ai toujours pas dépassé ma fascination/phobie du sang...le kiné n'a normalement jamais affaire au sang. Sauf lorsqu'à titre personnel je vais donner mon sang ou mes plaquettes...Pensez-y vous aussi.

 

44f9827f2df46ec825100b27cb663ad3