Il est temps d'ouvrir une nouvelle catégorie dans ce blog. J'ai toujours dans les limbes de mon esprit celle qui mêlerait administration et emm*rdes,cela viendra en son temps. Mais aujourd'hui de nombreux lycéens sont en train de pleurer de joie ou de dépit car les résultats du bac viennent de tomber. Alors j'inaugure la catégorie où je suis formatrice.

Je dois dire que je ne m'attendais pas à devenir "professeur"...pas le professeur, PU-PH, à qui l'on donne du MÔnsieur ou du MÂdame...je me suis juste retrouvé un jour pour commencer à donner un cours pratique en IFAS (Institut de Formation d'Aide Soignant) sur la manutention des patients.

Petite aparté: Je déteste l'appellation de ce cours, le patient n'est pas une chose que l'on bringueballe d'un point à un autre mais ce n'est pas moi qui ais déterminé l'intitulé de ces connaissances et compétences à acquérir. Fin de la parenthèse.

Un de mes collègues faisait le cours théorique et nous (ses autres collègues kinés) avec lui faisions les cours dits de pratiques. C'était passionnant...même si certaines techniques n'étaient pas enseignées (coucou Leya, tu devineras ici la pratique que je t'ai personnellement apprise un soir grâce à un médecin qui a offert son corps à la science).

Et puis, il y avait l'évaluation. Une mise en situation...ou plutot un jeu de rôle où un(e) élève AS devait nous montrer une technique avec pour cobaye soit un(e) autre élève, soit un examinateur.

Pour un des postulants, c'est mon collègue qui s'y ai collé. En effet, l'élève suivant nous a prévenu de son retard car son stage était loin et les transports en commun faisait des siennes. Il y avait un lit médical, des draps (pas de housses jersey, c'est le mal!)...et mon collègue, pour ne pas salir les draps, a donc enlevé ses chaussures pour s'installer allongé sur le lit et m'offrir en plein panorama deux énormes trous à chaque chaussette...j'avoue avoir ri tout mon soûl devant un tel spectacle...heureusement, l'élève ne s'est pas démonté et a poursuivi sa démarche...


Mais le plus beau souvenir que j'en garde de ces évaluations, c'est que j'ai mis un 20/20...

 

20sur20

 

Oui, la meilleure note possible et je l'ai fait sans problème. Cette femme, ancienne ASH, a fait une démonstration, rentrant dans le jeu, accomplissant la technique mais également en assimilant la personne en face d'elle comme si c'était un patient, en respectant toutes les règles d'hygiène, de courtoisie, de politesse, de sécurité (sonnette mise en place) et de bien être (le fameux verre d'eau)...


Et notre grille de notation ne comportait que des items sur la technique...qui, au demeurant, était parfaitement assimilée...

 

Alors j'ai fait ce que le devoir m'imposait, sur sa feuille de notation, j'ai mis en remarques tout ce qu'elle avait fait, intégré et démontré en plus de donner cette note parfaite. Je ne sais pas si les formateurs de son école l'ont félicité mais lorsque les résultats sont parus et que je l'ai revu, je l'ai personnellement félicité...c'est con mais j'étais fière d'elle, fière d'avoir participé à sa formation et aussi de lui avoir donné cette note parfaite.