Les billets se font rares ces derniers temps, mais c'est pour la bonne cause: j'ai enfin repris le travail. J'ai repris à mi temps thérapeutique, ce qui veut dire matin à l'hosto et après-midi à tenter de récupérer de la fatigue du matin.

L'enjeu étant de se réinsérer dans une activité professionnelle, salariée avec tout ce que cela implique, cela a donné lieu à quelques remarques savoureuses.

 

"Oh quand on est kiné, ça va, ça revient vite et puis on n'oublie pas"

Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu, mais bien sûr! Mon cerveau n'a rien oublié mais la commande motrice est un peu grippée tu vois.

-"Ah oui, c'est vrai, depuis ton départ, y'a untel qui part en retraite alors c'est unetelle qui prend sa place"

Ben ouais mon marsupilami des iles, vous avez continué à vivre sans moi et c'est tant mieux et ça fait 2 ans que je n'ai pas bossé! Ça fait plus de 2 ans que j'ai eu une grand parenthèse qui m'a isolé de tout. Et j'ai plus de 60 noms à me mettre dans le crane avec un nouvel organigramme et un nouveau sociogramme.

-"La réa c'est dure, et puis en gériatrie, ce sera plus cool"

Mais oui mon nounours en gélatine bio, tu es dans mon corps et tu connais mieux que moi mes capacités physiques. Je voudrais pas trop alarmer mais emmener un patient dans les escaliers parce que sinon il ne peut pas rentrer chez lui vu qu'il habite au troisième étage sans ascenceur... comment dire sans être vulgaire? Euh...bullshit? Non parce que vois-tu mon roudoudou aseptisé, je pense que faire de la kiné respi ou mobiliser un patient intubé ventilé sédaté en réa où tu as plus de personnel que de patients, surtout quand c'est ton ancien service que tu connais par coeur, c'est quand même vachement moins dangereux pour le patient.

-"Ah tu t'es souvenu de ton code pour rentrer dans le logiciel? J'avais complètement oublié cet aspect là"

Mon petit steack haché chevalin, j'ai laissé quelques neurones dans la bataille mais moi au moins j'ai pensé à retrouver mon petit carnet à procédures les plus courantes avec tous les codes des réserves, services, cadenas, logiciels... mais si tu pouvais me donner le nouveau code du vestiaire pour que je puisse me changer, ça serait bien!

-"Tu as dit que tu avais besoin d'encadrement mais en fait t'étais super à l'aise!"

Mon zébulon des Carpates, ça s'appelle jouer la comédie. Il était hors de question de ne pas paraitre assurée et rassurante envers le patient. Tu as cru que j'étais super à l'aise et au bout de 2 patients, je me mettais en avant vu que j'allais suivre tous les jours ces patients mais ça s'appelle du vent, de l'esbrouffe, de la poudre aux yeux. Si tu pouvais contacter l’Académie française pour ma nomination, ça m'arrangerait!

-"Bon j'ai quand même vu que t'avais du mal à te relever à un moment."

Ma luciole batifolante des Ardennes, si tu penses que pendant 2 ans j'ai eu de supers vacances au frais de la société, tu te mets le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Là, j'ai mal, c'est du à une désadaptation à l'effort et le seul moyen de me rééduquer c'est de m'y remettre malgré les petits bobos et les courbatures (oui j'ai eu des courbatures)

-"Tu connais ça? C'est un super truc que quelqu'un avait mis en place il y a quelques années?"

Ma frangipane hirsute de Champagne, ce truc là, c'est moi qui l'ai mis en place il y a 4 ans...

-"Ah tu as une tenue pour ton premier jour? Comment t'as fait?"

Ma libellule affriolante, j'ai anticipé ma reprise tout simplement en allant demander des blouses à la lingerie, il y a 4 jours.

-"Donc vous reprenez ce mardi chère madame?"

Oui, mon gestionnairlichou adoré, c'est ce que m'a dit ton collègue, heureusement que je l'ai appelé. Alors si tu pouvais te magner de me faire tous les bons, que je fasse la tournée des tampons, visas et autre aller-retour, j'aimerais rentrer avant la nuit, parait que y'a des loups dans le coin.

-"Ah mais il manque un tampon là"

*message censuré*

-"Vous verrez, ce service est très bien, vous vous y plairez et ça serait bien que vous y restiez un bon moment."

Ma petite loutre, on va mettre les choses à plat tout de suite. J'aime la réa, je m'y sens bien. Dès que je repasse à plein temps et qu'une place en réa se libère, j'y postulerai mais en attendant, je suis ici dans ce service et je m'impliquerai parce que ce sont les patients qui importent. Tant que je suis dans ce service, ce sera mon service. Mais ne me demandez pas de rester des années, je ne pourrais pas.

 

Tout ce que je n'ai pas dit, ou que j'ai en fait manifesté par un "oui", un "peut être", un "surement, est en italique. J'ai peu parlé, beaucoup observé et je me suis franchement marré... de pitié.

 

Excellent