Il y a beaucoup de fantasmes, de lieux-communs et d'idées fausses qui tournent sur la notion de kiné. J'espère vous donnez un aperçu à l'avenir de ce qu'est un kinésithérapeute et de ce qu'est sa pratique en général quelque soit son mode d'exercice (libéral ou salarié).

 

 Cet article est parti d'une de ces discussions twitter et j'avoue que l'image ci-dessous est tout à fait parlante quant aux décalages existants. (Merci @Leya_MK).

 

kine

Je ne sais qui créditer pour ce montage et ces photos mais si le ou les auteurs veulent voir apparaître leur nom ou que je retire leur oeuvre (conformément au code de la propriété intellectuelle), qu'ils se fassent connaître sans délai en me contactant.

 

Un kinésithérapeute dit plus familièrement kiné est titulaire du Diplôme d'Etat de Masso-Kinésithérapie d'où l'acronyme fréquent MKDE ou MK. A l'instar des médecins qui ont des lois protégeant leur art, il existe des lois protégeant notre art à nous. Le délit d'exercice illégal de la masso-kinésithérapie existe bel et bien mais il ne semble pas très connu et encore moins appliqué. Le lien ci dessous relate une affaire d'attouchement au tribunal d'un "ancien traiteur et maître d'hôtel, exerceant la profession de "réflexologue-kinésiologue-acupuncteur"". Déjà, je suis interpellée car ce diplôme peut bien exister, il est limite par rapport à notre diplôme.

Poursuivant ma lecture, j'arrive quelques mots plus loin à ceci: "Diplômé de médecine chinoise, ses techniques de massage, de "digitopression" et de manipulation sont censées favoriser la relaxation, améliorer la circulation lymphatique et soulager les tensions."

Bon je vois qu'il va falloir préciser un certains nombres de choses, ce qui fait que ce post a été plus long que prévu à élaborer.

C'est alors que le procureur en aurait remis une couche (je préfère employer le conditionnel car même si c'est une journaliste employé par un journal sérieux, je n'étais pas là dans la salle d'audience à écouter et noter mot à mot).

"Mais le procureur est formel : "Dans l'agression sexuelle, il y a aussi la surprise ! Vous avez abusé de votre position de masseur et cette jeune femme en est sortie tétanisée. Quand on drague une femme, on s'y prend autrement." Il sollicite 8 mois de prison avec sursis accompagné de l'interdiction d'exercer la profession de masseur réflexologue. "

Donc, si je résume la situation, un homme faisant des massages au titre de réflexologue kinésiologue acuponcteur médecine traditionnelle chinoise a dérapé et mis sa cliente (cela se passe dans un centre d'esthétique) en position de faiblesse et l'a agressée sexuellement. Le verdict est 6 mois de prison avec sursis.

http://www.lepoint.fr/carnets-de-justice/dans-l-agression-sexuelle-il-y-a-aussi-la-surprise-20-02-2012-1433083_195.php

 

Il n'existe qu'un seul diplôme: le diplôme d'état de masso-kinésithérapie impliquant 3 ans minimum d'études dans un institut agrée par le ministère de la santé. Le massage est un monopole de la kinésithérapie, un autre diplôme mentionnant le massage comme attribut expose à l'exercice illégal de la massokinésithérapie.

"L'exercice illégal de la profession de masseur-kinésithérapeute est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.

Les personnes physiques encourent également les peines complémentaires suivantes :

a) L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée, dans les conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal ;

b) La confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l'infraction ou de la chose qui en est le produit, conformément à l'article 131-21 du code pénal ;

c) L'interdiction définitive ou pour une durée de cinq ans au plus d'exercer une ou plusieurs professions régies par le présent code ou toute autre activité professionnelle ou sociale à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise, suivant les modalités prévues par l'article 131-27 du code pénal.

Le fait d'exercer l'une de ces activités malgré une décision judiciaire d'interdiction définitive ou temporaire est puni des mêmes peines.

"

Article L 4323-4 du code de la santé publique. (source legifrance)

 

Ce monsieur a été condamné pour agression. Mais je me pose plusieurs questions:

-Ce monsieur avait-il un diplôme d'etat de masso-kinésithérapie?

-Ce monsieur exerçait-il en tant que masseur?

-Ce monsieur a-t-il fait un massage au sens défini par la loi (au départ je veux dire, avant l'agression)?

-Ce monsieur a-t-il été poursuivi par le procureur pour exercice illégal de la masso-kinésithérapie s'il n'avait pas de diplôme ou a-t-il bénéficié de la confusion des peines?

 

Bon vous voyez, la kiné c'est un peu sérieux, parce qu'un massage n'a rien d'innocent et surtout nécessite des connaissances anatomiques et anatomo-pathologiques. Sur un mollet chaud, gonflé, douloureux et ayant perdu son ballant, moi, masseur-kinésithérapeute diplômée d'etat, je ne masse pas et je téléphone au 15 pour avoir une conduite à tenir. Parce que même si je n'ai pas le droit de faire un diagnostic, dans ce cas, je me pose la question d'une phlébite et je ne masserai la personne que si et seulement si le diagnostic de phlébite a été écarté de façon claire et scientifique par des méthodes prouvées et reconnues par un professionnel de santé légitime, et cela c'est l'affaire des médecins, pas la mienne.

 

Chacun son diplôme, chacun ses compétences.

 

Mais je nuancerai ce propos un peu plus loin, dans un autre article, car nous ne pouvons travailler efficacement qu'ensemble dans l'intérêt du patient et dans notre propre intérêt

 

Par contre, je hais les charlatans et les usurpateurs de titre, tous ceux qui massent sans être MKDE.

 

PS: l'italique indique les extraits du texte du point.fr (carnets de justice) du 20/02/2012 par Laurence Neuer.