J'arrive en réa, l'ambiance est grise. OK, ce n'est jamais très drôle la réa mais là, je sens l'atmosphère plombée. Du coin de l'oeil, j'aperçois Sylvie l'interne qui essuie furtivement une larme au coin de l'oeil. Coup d'oeil rapide sur le tableau, les noms inscrits sont identiques à la veille. Mon adage dans ce cas là est d'attendre et d'observer, je ne pose pas de questions, les réponses viendront à moi toutes seules et ça ne devrait pas tarder.

Je regarde de nouveau le tableau. A chaque nom, j'associe une ou plusieurs pathologies, je connais les pronostics mais en réa, on ne sait jamais, tout peut basculer en quelques minutes. La réunion du matin commence, le médecin de garde transmet à l'équipe les nouvelles de la nuit.

"Mr.X, stable dans sa médiocrité, a été transfusé de 2 culots dans la nuit. "

Mme Y, va bien, elle doit être transféré en pneumologie dans la matinée.

Mr.Z, nous a tapé l'arret mais relancé rapidement par choc externe."

Je regarde de nouveau le tableau. Normalement, il passe d'une chambre à l'autre mais là, il en a sauté une. Je sais que c'est une femme, enceinte qui est arrivé hier soir, juste avant la fin de mon service.

Ce doit être un oubli...

 

"Pour Mme S..."

 

 

Pause

 

 

Très longue pause

 

 

"Le mari doit arriver d'ici deux heures..."

 

Ok, je le sens pas. Je ne le sens vraiment pas. Et quand la petite sonnette d'alarme résonne, c'est que y'a une grosse couille dans le potage. Je vois les visages se fermer, les regards fuir et les glottes ascensionner.

Fin de la réunion, tout le monde dans les unités, y'a du boulot. Je croise l'infirmière de la chambre 10, celle qui s'occuppe de Mme S. Elle a le visage fermé, le regard dans le vide. Mme S est enceinte de 8 mois, c'est son premier enfant et Mme S est morte dans la nuit. Un homme arrive, hagard, c'est le mari. Il entre dans la chambre et s'écroule en pleurant, hurlant son désespoir.

Oui, en France, on peut encore mourir du fait d'être enceinte. C'est moche. 14 ans plus tard, je ne l'ai toujours pas encaissé.

 

You knew nothing Jane Snow!